top of page

jeu. 19 oct.

|

Paris

Conférence "L’image des femmes algériennes dans les cartes postales coloniales" par Amel Tafsout

Les inscriptions sont closes
Voir d'autres événements
Conférence "L’image des femmes algériennes dans les cartes postales coloniales" par Amel Tafsout
Conférence "L’image des femmes algériennes dans les cartes postales coloniales" par Amel Tafsout

Date and time

19 oct. 2023, 19:00 – 21:30

Paris, 12 Cité Popincourt, 75011 Paris, France

Attendees

About this event

Bonjour !

Nous avons le plaisir de vous convier à une soirée conférence avec notre invitée Amel Tafsout sur la thématique "L’image des femmes algériennes dans les cartes postales coloniales."

Jeudi 19 octobre

De 19h à 21h30

Amel Tafsout est une chorégraphe, danseuse, professeur, percussionniste, chercheuse et activiste. Elle a étudié la socio-linguistique, l'anthropologie de la danse et s'est également formée dans diverses pratiques de développement personnel.

Née en Algérie dans un univers peuplé de danseurs et musiciens traditionnels, Amel a été fascinée par la danse et la musique dès l'enfance. Au début de la vingtaine, elle s'est installée en Allemagne où elle a fondé la compagnie de danse panarabe "Banat As Sahra". À la fin des années 80, elle s'installe à Londres, au Royaume-Uni, où elle enseigne et se produit dans divers festivals de danse et de musique et fonde la compagnie de danse "The Tafsoutettes". Elle vit actuellement aux États-Unis et continue de se produire et d"enseigner à travers le

monde.

Programme :

19h-19h30 : Accueil avec thé

19h30-21h : Conférence

Amel Tafsout par cette conférence entend faire prendre conscience de la façon dont les frontières ont été violées dans la société algérienne durant la domination coloniale et particulièrement s'agissant de l'espace privé.

Cette violation, selon la conférencière, se manifeste par la production d'un grand nombre de cartes postales qui ont enrichi l'imaginaire colonial lesquelles ont contribué à constituer une imagerie touchant avec insistance la représentation des femmes algériennes.

A l'exemple du concept de « harem colonial » forgé par l'écrivain et poète Malek Alloula. Il nous fournit une interprétation incisive de ces cartes postales en les regroupant pour reconstituer des récits de femmes anonymes dont les images nous semblent figées dans le

temps mais nous rappelant cependant le vol manifeste de leur intimité par les agents de cet imaginaire colonial, mélange d'exotisme orientaliste et de volonté de soumettre le corps des femmes colonisées.

Dès lors, de nombreuses photos de femmes algériennes très légèrement vêtues ont été introduites sur le marché européen popularisant l'image de la « belle fatma » ou mettant en exergue une région à l'exemple des femmes de la Casbah ou celles originaires de la région

des Ouled Naïl. L'imaginaire colonial s'est ainsi constitué par une production conséquente et protéiforme de tableaux, de peintures, d'affiches, de revues et de cartes postales, même jusqu'au jeune cinéma, art naissant à la fin du 19e siècle.

21h-21h30 : échanges

Tarif

10€

Au Kif-Kif Bledi Studio

12, cité Popincourt

75011 Paris

Infos et inscriptions

kifkifbledi@gmail.com

Tickets

  • Billet présentiel au studio

    10,00 €
  • Billet distanciel en visio

    10,00 €

Total

0,00 €

Share this event

bottom of page