© 2017 by Kif-Kif Bledi

Back to the nineties ! Top 7 des souvenirs d’enfants maghrébins nés en France

Pour tous les trentenaires français, la BO des années 90, c’est Émile et Images, Mylène Farmer ou Julie Pietri. Il y a aussi le minitel, la Super Nintendo, les appareils photo jetables, les cassettes audio… Et qui n’a pas versé une larmichette devant Princesse Sarah, chanté le générique des Chevaliers du Zodiaque ou mimé un Kamehameha ? – ne mentez pas, on le sait.

 

Mais l’enfance de certains d’entre nous est ponctuée de souvenirs collectors 100 % Maghreb.

 

7 - Le kardoune – plus communément appelé « brushing des pauvres »

 

 

 

Pour lisser les indomptables cheveux méditerranéens, nos aînées ont une technique chic et de choc : on les enroule bien serrés dans un tissu pendant toute une nuit.

 

Le lendemain matin, on déroule la bande et là, miracle ! On se découvre une crinière toute lisse comme Kate Moss quand elle déclare la guerre aux cheveux cassants et aux pointes sèches.

 

Malheureusement, cette chevelure de Mon Petit Poney ne tient qu’une durée indéterminée : les caprices de la météo nous rappellent bien vite la vraie nature de nos cheveux.

 

Sans cela, on aurait depuis longtemps déposé le brevet du kardoune et le lissage maghrébin aurait détrôné les lissages japonais ou brésilien !

 

6 - Le « pain au chicoulat » du goûter

 

 

 

Le goûter : un sacré casse-tête quand on appartient à une famille nombreuse… On a fini par mettre au point une spécialité à mi-chemin entre le pain perdu et le pain au chocolat.

 

- Prenez une tranche de pain sec et tartinez-la avec une fine couche de beurre.

- Parsemez de poudre chocolatée premier prix (pas du Nesquick hein, faut pas rêver).

- Mettez le tout dans un max de papier alu pour que ça fonde bien.

 

Bon appétit, bien sûr !

 

5 - Le casse-croûte au cashir

 

 

 

Que faire quand on sort du collège affamé à 17 heures ? Heureusement, Monsieur l’épicier maghrébin (on va éviter l’expression « arabe du coin », car en l’occurrence il est kabyle) a ingénieusement commercialisé les  casse-croûtes au cashir !

 

Une demi-baguette fraîche, de belles rondelles de cashir bien roses, et un max de mayo ! Rien de mieux pour faire le plein d’énergie avant d’attaquer les devoirs, éplucher les légumes pour le dîner, dresser la table, couper le pain, débarrasser, faire la vaisselle, balayer le sol…

 

La version 2018, c’est avec du pain aux noix, du kiri et le cashir vendu au rayon traiteur de Monoprix.

 

4 - La meilleure boisson du monde : le Selecto

 

 

 

Bouteille en plastique ergonomique, logo flashy, fines bulles – tout le monde connaît la potion magique qui donne leurs superpouvoirs aux Algériens.

 

On a tous un pote qui en boit des quantités énormes par pur patriotisme… et on a aussi tous un pote qui exhibe bien en évidence une bouteille de Selecto chez lui - mais qui boit du Coca en cachette !

 

3 - Les bains-douches (pas la boîte de nuit hein, les bains-douches municipaux)

 

 

Quand on vit à 7 dans le minuscule deux-pièces d’un immeuble qui menace de s’effondrer, avec toilettes sur le palier et salle de bain nulle part, il faut se débrouiller pour garder un minimum d’hygiène.

 

Alors une fois par semaine, toute la famille va aux bains-douches municipaux en mode hammam 0 étoile.

 

Enfin ça, ça concerne plutôt les grands frères et sœurs, car les plus petits ont le luxe de barboter dans une grande bassine en plastique criard !

 

2 - L’aïdoween

 

 

 

Halloween n’est pas encore arrivée en France, mais nous, pour l’Aïd el-Ftir, on met nos plus beaux vêtements et on va toquer chez les voisins en criant à tue-tête « Aïd Mabrouk ! Aïd Mabrouk !  ». On nous donne alors des assiettes de makroutes et de cornes de gazelles. Les plus chanceux avaient droit à une pièce de 10 francs !

 

À la fin de la journée, avec notre butin, on allait se rendre malade autour d’un copieux MacDo annuel.

 

1 - L’interminable périple direction le bled dans la Peugeot 505 bâchée

 

  Chaque année, on va chez la famille pour un mois. Et le trajet en voiture, c’est l’aventure !

 

On passe par les plus belles routes de France (ou pas) et leurs aires d’autoroute chatoyantes (ou pas). On arrive en Espagne, sous la chaleur écrasante et les regards méfiants devant nos têtes de Marocains. Pas le temps d’aller chiller à Barcelone, on file prendre le bateau.

 

The love booooat… - ambiance « La Croisière s’amuse » avec dîner plus gastro que nomique façon farandole de frites molles sur son lit de sauce ketchup-mayo. On essaye de trouver le sommeil la tête entre les bras affalé sur une table du pont.

 

Et enfin, le Maroc ! Ses montagnes solennellement dressées, ses troupeaux de bovidés qui gambadent joyeusement dans la plaine, ses ravins mortels - heureusement les routes ont été retapées depuis.

 

Et toi, c’est quoi ton souvenir préféré ?

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Suivez-nous :

  • Black Facebook Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Instagram Icon
Posts Récents

February 10, 2018

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload